Menu
Histoire

Les religieuses du Saint Sacrement

Notre histoire (1740-1804)

 L’enracinement à Boucieu : 1740 – 1789

Après la mort du Père Pierre Vigne, les sœurs continuèrent l’œuvre entreprise dans la fidélité à ses orientations.

Dans la région Rhône-Alpes, les communautés mettent leur pauvreté au service de malades et de jeunes dans les hôpitaux et les petites écoles.

Risquer avec courage : 1789 – 1804

La révolution Française provoque une grande dispersion des Soeurs. Quelques unes restent à Boucieu.

Expulsées des écoles, des hôpitaux, beaucoup continuent dans la clandestinité et souvent au risque de leur vie, les oeuvres de charité.

Romans : un élan nouveau (1804-1903)

 30 juillet 1804 : Napoléon établit la nouvelle Maison-Mère dans une partie de l’ancien monastère Saint-Just, à Romans-sur-Isère (Drôme). C’est l’extrême pauvreté !

Cinq sœurs font preuve de beaucoup de courage et de foi. Les vocations affluent ; les Sœurs sont appréciées pour la mission qu’elles assument.

« Les trois anciennes qui sont restées à Boucieu ne tarderont pas à venir … Elles nous aideront à former les jeunes, et la Providence fera le reste. »
Mère St Philippe Benoît – 1805

1885 : Léon XIII donne son approbation définitive aux Constitutions. La Congrégation est désormais de Droit Pontifical.

1901 : Les Sœurs sont expulsées de 56 écoles et hôpitaux en France !… Que faire ?

 

 

 

« Venez et voyez »

1826 : L’école est rouverte à Boucieu et de nombreuses communautés sont fondées en France.

1869 : En septembre, c’est la fondation de la première communauté en Italie (Rome).

1874 : La Congrégation ouvre une maison en Angleterre (Londres).

Gratitude, passion et confiance :1903-2004

Nouveau siècle… nouveaux défis… Une fois de plus, un élan missionnaire surgit de la souffrance et de la pauvreté.

1903 : Première fondation au Brésil. En 4 ans, 120 Sœurs rejoignent la mission brésilienne.

1906 : Expulsée de Romans, la Maison-Mère est transférée à Valence.

1954 : Une communauté Sacramentine commence en Irlande (Tullamore).

1964 : C’est l’Espagne qui accueille la première communauté (Sasamon).

 

Depuis 2004 : l'Amazonie, l'Afrique et la béatification

La Région brésilienne, toujours attentive à de nouveaux défis à la mission, a commencé une nouvelle initiative de missionnaire dans l’Amazonas, le plus grand état brésilien, un terrain(une terre) souvent exploité, mais aidait rarement ou a supporté(soutenu).

En 2004, dans l’état d’Amazonas, 300 kms de sa capitale, Manaus, trois sœurs ont commencé un quatre an l’initiative pastorale dans Itacoatiara (2004-2008). Depuis 2009, en réponse à un appel de l’Église dans l’état de Para, ils sont impliqués dans un nouveau projet de missionnaire dans Sapucaia.

Le 12 mai 2004 marque un autre jalon dans notre calendrier Sacramentine : une communauté de Soeurs du Saint-Sacrement est arrivée dans Morogoro, la Tanzanie et en juillet 2005 a ouvert une maternelle dans le village de Kilakala, pas loin de là.

Finalement, le 3 octobre 2004, à la Place de st. Peter à Rome, le Pape Jean-Paul II, même très faible, présida la béatification de Père Peter Vigne, parmi quatre nouveaux visages de sainteté dans l’Église : le jour de Joie intense et Thanksgiving partagé, où l’Eucharistie était, en vérité, la source et le sommet de vie dans l’Église, servant le monde.

Un projet éducatif, outil de communion

Les Sœurs du Saint Sacrement sont présentes dans des lieux d'éducation, de soin et d'évangélisation et, pour résumer notre mission, nous nous reportons volontiers à l'expression "ACCOMPAGNER les pèlerins de notre temps".

Voici des extraits du Projet Éducatif de Congrégation, ré-édité en 2019

MERCI de consulter l'actualité correspondante